Innovation

Publié le 19/12/2018

L’ACADEMIE, à l’école des stages

Les référents de 16 entreprises réunis à Paris pour préparer l’accueil des premiers stagiaires début 2019.

Grand gagnant de la catégorie Territoire des prix de l’Académie 2018, le projet des stages de 3ème de Logirem est le premier projet de l’Académie à être déployé au niveau du Groupe. En s’appuyant sur l’expérience de l’entreprise marseillaise, Habitat en Région et seize de ses entreprises s’engagent pour l’égalité des chances et accueillent en stage de 3e des élèves de collèges situés en QPV (quartier prioritaire de la politique de la ville). Première réunion des référents le 4 décembre dernier pour préparer l’accueil des premiers stagiaires début 2019.

Habitat en Région, facilitateur de déploiement

Pour déployer ce projet, Habitat en Région dispose d’un atout majeur : l’expérience de Logirem. L’entreprise marseillaise accueille 10 à 15 des collégiens de Rep et Rep + (réseaux d’éducation prioritaires) chaque année et elle a reçu le premier prix de la catégorie Territoire pour ce projet au prix de l’Académie à la Convention du Groupe en mars dernier.

Aujourd’hui l’Académie capitalise ce savoir-faire au bénéfice des entreprises dans le but d’offrir des stages de qualité prioritairement aux enfants de leurs locataires et plus largement aux élèves des collèges QPV situés sur leur territoire.

Comme la méthode développée par Logirem, le projet repose sur quatre grands principes :

  • L’accueil d’un groupe de collégiens (3 à 15 stagiaires selon les capacités de l’entreprise), chacun parrainé par un collaborateur
  • L’animation de la semaine largement mutualisée entre les services de l’entreprise
  •  Un projet en trois temps distincts :
    • la préparation en amont (dimensionnement du projet, organisation, mobilisation interne, sensibilisation des parrains, interventions dans les classes…),
      o le stage en lui-même, qui comprend l’aide au rapport de stage,
      o le bilan de l’opération avec tous les partenaires pour mieux rebondir en année 2.
  •  Une approche partenariale : avec le rectorat et les collèges, mais aussi avec des écoles supérieures (qui ne savent comment approcher ces publics) pour animer la semaine.

Une équipe d’animation constituée au sein de l’Académie d’Habitat en Région accompagne les référents des seize entreprises qui participent au projet, facilite les échanges entre tous et met à disposition une série d’outils.

Pourquoi Habitat en Région s’engage ?

D’une durée de 5 jours, les stages de 3e ont été mis en place en 2005 pour permettre aux collégiens de découvrir le monde du travail et les entreprises. Obligatoires pour les élèves, ils constituent un temps fort de leur année de 3e.
Or dans certains quartiers, cette opportunité qui vise à les projeter dans le futur se transforme en expérience d’inégalité des chances, du fait de l’absence de réseau pour trouver une entreprise. Il nous semble d’autant plus nécessaire d’agir lorsque l’on sait que le taux de chômage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville atteint 24,7 % en 2017*. Et même, parmi les moins de trente ans, les chiffres sont plus inquiétants : 35,8 % des actifs sont au chômage (+1,5 points en un an) et 29,5% des jeunes sont NEET (ni en emploi, ni en études, ni en formation) *.

Le 23 mai 2018, dans son 2e appel en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville, le Président de la République a sollicité les entreprises privées pour accueillir en stage 15 000 collégiens de Rep et Rep+, dès cette année scolaire (généralement entre décembre et avril). Les ESH se sont officiellement portées volontaires le 21 juin lors de la signature d’un protocole avec l’Etat par Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires, Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale et Valérie Fournier, Présidente de la Fédération des ESH.

Dans la mesure où Habitat en Région a largement inspiré cet appel - qui croise de façon très concrète plusieurs axes de son plan stratégique Grandir Ensemble et témoigne de son engagement collectif en faveur de la cohésion sociale-, le Groupe a décidé de déployer ce projet dans les filiales et dans les entreprises volontaires de son réseau.  Il souhaite ainsi agir en faveur de l’égalité des chances en permettant à des jeunes qui n’ont pas ou peu de réseau de sortir de leur univers et d’envisager leur avenir autrement, à travers l’ouverture qu’apportent un stage de qualité et un accueil bienveillant. Au-delà, c’est aussi une belle opportunité pour faire connaitre l’entreprise et les métiers du bailleur social aux enfants des locataires, à leurs parents, mais aussi à nos partenaires enseignants, rectorat, entreprises, etc. et ainsi démystifier les préjugés réciproques. Et au sein de l’entreprise, ce projet promeut en outre une culture vivante de la cohésion sociale, de la diversité et de la jeunesse.

*chiffres issus d’une enquête du CGET en 2018
Filiales
Membres
Votre navigateur n'est pas à jour !

Votre navigateur ne permet pas l'affichage du site, veuillez le mettre à jour. Mettre à jour maintenant

×