RSE

Publié le 22/05/2018

Logirem : Nous, on parie sur vous, et vous ?

Accueil stagiaires de 3ème. ©Agnès Mellon pour Logirem

« Et le premier prix de la catégorie Territoires est attribué à… l’atelier mystère ! » Si énigmatique ce titre soit-il, cette annonce a déclenché un tonnerre d’applaudissements le jour de la remise des Prix, tant le dit mystère avait effectivement marqué les esprits. Allégorie du mystère pour ce beau projet qui invite à poser un nouveau regard sur le monde, une position qui est depuis toujours celle de Logirem dans son action avec sa fondation au profit de la culture et de l’éducation dans les quartiers.

Changer de regard

Et Logirem a filé la métaphore avec le projet « Nous, on parie sur vous, et vous ? », un partenariat signé avec la communauté éducative de Marseille dans le cadre de l'Éducation prioritaire. Ce projet innovant invite en effet l’ensemble de ses acteurs à changer de regard : les élèves à faire l’expérience que le monde du travail leur est accessible (et pas forcément en cravate !) ; les habitants que les collaborateurs de Logirem sont des personnes impliquées, voire engagées ; les collaborateurs de Logirem que les jeunes bien souvent ne demandent qu’à se projeter dans un avenir possible ; les enseignants qu’il existe des entreprises concernées  ; l’Académie d’Aix-Marseille que des  partenariats durables (convention de 5 ans) sont possibles ; Logirem que les bailleurs sociaux peuvent ne pas être tout seuls dans les quartiers en difficultés ; etc…

D’abord « accueillir » les collégiens de REP et REP+ en stage d’une semaine

Tout a commencé en 2015 par la volonté de cibler l’accueil des collégiens en stage de « découverte de l’entreprise » au profit des élèves de REP et REP+ pénalisés dans cet exercice par le manque de réseau de leur parents. Logirem a donc monté en amont du stage deux modules d’animation en classe, assurée par la Direction des ressources humaines, et la chef de projet insertion/éducation du Pôle Innovation sociale de Logirem (Qu’est-ce-que l’entreprise ? Savoir-être et posture professionnelle ; Les métiers de Logirem), qui ont permis aux élèves de candidater. 15 d’entre eux, de quatre écoles différentes ont été sélectionnés et accueillis au siège ou dans les agences de Logirem en janvier 2016, par des parrains eux-mêmes formés pendant une demi-journée.

A partir de quoi le système s’est perfectionné chaque année, avec la mise au point d’un programme plus varié de la semaine : accueil dans la salle du directoire de Logirem le 1er jour en présence de leurs principaux, leurs parrains et des membres du Codir ; visites de chantiers ; multiplication des rencontres dans l’entreprise ; mais aussi élargissement des modules d’animation à l’ensemble des élèves de 3e des quatre collèges ; signature d’une convention avec le rectorat ; participation de Logirem à différents forums métiers et aux soutenances des rapports de stage ; possibilité pour les élèves de venir rédiger et imprimer leur  rapport de stage et leur CV dans l’entreprise ; et en 2018, prise en charge de l’animation d’une après-midi par Kedge Business School Marseille, sur son campus, sur le thème de la citoyenneté.

« C’est un vrai combat de monter un projet comme celui-ci parce qu’il va bien au-delà de l’accueil de collégiens en stage d’une semaine, explique Pascale Sasso, responsable pôle relation clients et marraine d’un collégien en 2018 . Nous avons l’ambition d’ouvrir ces jeunes à des possibles qu’ils s’interdisent spontanément. Mais aussi de leur permettre de faire une expérience de mobilité, de sortir de leur quartier pour venir à Logirem, aller une après-midi à Kedge Business School, ou encore visiter une résidence en renouvellement  urbain comme la Savine, et y rencontrer une association de femmes »

Et maintenant, multiplier les occasions de contact entre les jeunes des QPV et le monde du travail

« D’année en année, le projet s’enrichit par l’apport de nouveaux partenaires qui souhaitent intégrer le public de nos territoires dans leur panel d’action ou de formation. Ils trouvent là la possibilité de se rendre au cœur des cités en étant accompagnés par nos soins », expliquent les porteuses de projet Hanifa Taguelmint et Sophie Pelcot. A ce jour, Logirem en a signé sept dont Kedge Business School.
A titre d’exemple,  celui de l’Ecole des Mines de Gardanne opère dans le cadre du dispositif « Ingénieurs solidaires en Action », pour une approche d’éveil à la curiosité scientifique, soit en  classe  (3e d’un collège de Gardanne), soit en pied d’immeubles, soit lors d’un café scientifique au cœur de la cité en lien avec l’amicale des locataires.

Stagiaires de la promotion 2017-2018 et leurs parrains Logirem

Bilan 2016-2017

  • 750 élèves ont bénéficié des ateliers en classe.
  • 45 élèves ont fait leur stage à Logirem.
  • 15 parrains sont investis chaque année (et accueillent les jeunes en moyenne 3 jours dans la semaine).
  • 65 collaborateurs de 7 services leur prêtent main forte.

Témoignages

Un professeur
« Depuis votre atelier sur les savoir-être, les élèves ne parlent que de posture et de gestuelle, et en arrivent même à me reprendre ! »

« Merci pour le soutien que vous avez apporté à Madany S. et pour le changement radical et bénéfique que vous l’avez aidé à amorcer durant sa semaine de stage. Il a été accepté au lycée St Henry. »

Un élève
«  Nous sommes rejetés par les entreprises qui nous découragent. Les employés de Logirem sont venus jusqu’à nous et nous ont accueillis comme des rois ».

Un gestionnaire de Logirem
« Au début, je ne voulais pas participer au Forum des métiers du collège. Mais je me suis laissé convaincre que mon métier était très important et que mon parcours de vie pouvait redonner confiance à ces jeunes. Je ne regrette pas car maintenant, tous les élèves du collège me reconnaissent et me saluent tous les matins. Je ne suis plus invisible pour eux ».

Filiales
Membres
Votre navigateur n'est pas à jour !

Votre navigateur ne permet pas l'affichage du site, veuillez le mettre à jour. Mettre à jour maintenant

×