Finance

Publié le 09/11/2017

Comité D'INVESTISSEMENT : RASSEMBLER POUR MIEUX GÉRER

Perspective du projet - 286 logements, dont 80 dédiés au locatif social ©Edouard Francois et Jean-Philippe Cabane

En matière de développement, comment concilier dynamique d’ensemble et autonomie régionale ? La réponse en 4 mots : Comité d’Investissement Habitat en Région.

Consultation au sommet

La dynamique du Groupe, c’est l’assurance régulière que tout le monde travaille dans le même sens. C’est cette nécessité qui a fait naître en janvier 2017 le comité d’investissement Habitat en Région, composé des directeurs généraux d’Erilia, Logirem, Sia Habitat et de la Présidente, Valérie Fournier. « L’objectif, explique Thomas Vaglio, responsable audit et risques chez Habitat en Région, c’est d’examiner une fois par mois les projets d’investissements supérieurs à 9 millions d’euros envisagés par toutes les sociétés du Groupe, qu’ils concernent des constructions neuves, des acquisitions de patrimoine ou des travaux de réhabilitation ».

Autonomie locale

Grand principe de base : les décisions prises par le Comité sont consultatives. « Que l’avis du Comité soit favorable ou défavorable, le Conseil d’administration local est souverain : c’est lui qui décidera de la suite à donner au projet » complète-t-il.  Ainsi, l’autonomie locale, inscrite dans l’ADN du Groupe, est-elle préservée…

Bien sûr, 9 millions d’euros, c’est une somme. Certaines sociétés du Groupe n’atteignent que rarement, voire jamais un tel niveau unitaire d’investissement. Pour ces dernières, c’est donc une autre règle qui s’applique : elles présentent au Comité un ensemble de dossiers représentant 20% de leurs projets d’investissement. Ils sont naturellement examinés dans les mêmes conditions. Là encore, la décision finale appartient aux Conseils d’administration de chaque société.

Plus loin dans l’harmonisation

Très favorable à la cohésion du Groupe, cette initiative a aussi le mérite de renforcer l’harmonisation de ses pratiques. « Lors des premiers Comités, nous avons pris conscience de la forte hétérogénéité des dossiers présentés. Les modes de calculs différaient beaucoup –  tout comme les critères internes de rentabilité – mais aussi leur présentation : certains dossiers étant traités en quelques pages, d’autres en plus de cinquante. Les outils informatiques exploités ne sont pas non plus toujours les mêmes » détaille Thomas Vaglio. Trois groupes de travail ont donc été mis en place : le premier consacré aux paramètres financiers, le second à la présentation des dossiers, le dernier, aux outils informatiques.  « Début 2018, l’harmonisation sera réalisée sur les deux premiers points. Pour le troisième, il faudra encore attendre encore quelques mois » conclut-il.

Perspective du projet Nice-Ray, Logirem ©Edouard François et Jean-Philippe Cabane Validée en mars dernier par le Comité d'Investissement National, cette opération qui mêle logements libres, logements sociaux et commerces a été lauréate d'un concours sur Nice pour le réaménagement de l'ancien stade du Ray. Elle offrira un quartier mixte et innovant au cœur d'un parc de 2.8 hectares.
Filiales
Membres
Votre navigateur n'est pas à jour !

Votre navigateur ne permet pas l'affichage du site, veuillez le mettre à jour. Mettre à jour maintenant

×