Habitant

Publié le 12/03/2018

Un toit pour tous : petits gestes pour grandes économies

Décrypter et utiliser son tableau électrique - Conseils des Compagnons bâtisseurs et des jeunes volontaires du Service Civique

Respecter l’environnement tout en faisant des économies, la formule éco-citoyenne gagnante ! Un toit pour tous met à disposition de ses locataires les plus modestes un espace ressource éco-citoyen pour une consommation plus responsable, plus économe.

Bienvenue chez nous !

Préserver ses locataires d’un logement énergivore est une des problématiques actuelles des bailleurs.  Un toit pour tous y répond en mettant à disposition de ses résidents, dont le logement ne bénéficie pas du label BBC (Bâtiment Basse Consommation), des outils simples pour améliorer leur consommation d’énergie.  L’idée ? Aménager un appartement modèle avec des contraintes techniques identiques, pour y prodiguer des conseils facilement reproductibles. Les mettre dans un environnement familier permet ainsi d’assimiler plus facilement les nouveaux gestes à adopter. La clé d’un appartement de la Résidence Le Pollux, dans le quartier de Pissevin, a donc été confiée à huit jeunes volontaires en Mission de Service Civique au sein de l’association Unis Cités. Leurs missions : assurer les chantiers d’aménagement et d’animation du local.

Changer un mousseur d'eau en pratique

Première étape : investir les lieux. Après un bon rafraichissement grâce aux Compagnons Bâtisseurs, le local a été complètement équipé, des ampoules led aux mousseurs de robinet. Seconde étape : adapter le discours éco-citoyen aux habitants de l’immeuble. « Il s’agit de rendre les gestes techniques compréhensibles par tous », précise Bernardo Pereira, chargé de mission de gestion sociale et médiateur du projet. Et quoi de plus parlant que des démonstrations pratiques et des chiffres-clés ? Une baignoire remplie de bouteilles vides pour symboliser le volume d’eau d’un bain, une série d’ampoules au même éclairage mais à des puissances et des prix différents…  Voici quelques exemples concrets proposés par les deux étudiantes de BTS Économie Sociale et Familiale en stage sur le projet, pour qui la pédagogie passe par le visuel. Qu’il s’agisse de maîtriser ses dépenses énergétiques ou changer ses équipements, tous les conseils sont là pour utiliser son habitat de façon optimale et donc réduire ses charges.

Passer le message à son voisin

Cet atelier d’éco-gestes permettra aux locataires d’assurer eux-mêmes les petites opérations de maintenance et d’entretien de leur habitat et sera également ouvert aux associations et écoles du quartier. Une démarche fidèle au bailleur nîmois, qui a pour tradition d’impliquer dans toutes ses actions l’habitant, en véritable ambassadeur du « mieux logé ».

Les ambitions du projet vont d’ailleurs au-delà de cet espace ressource, puisque d’autres supports pédagogiques sont en préparation ; fiches thématiques et pratiques - comment changer une chasse d’eau ? Entretenir une chaudière ? – complétées par des tutoriels vidéo via un flashcode. Également des actions plus collectives, comme le défi des familles entre habitants (Deux semaines pour remplacer toutes ses ampoules) et le jeu de l’oie géant sur l’écocitoyenneté. Le but étant de transmettre les bonnes pratiques à plus grande échelle.

« On soutient des projets qui ne demandent qu’à exister, à l’initiative d’associations ou d’habitants. En apportant notre pédagogie et notre soutien technique, nous œuvrons pour que les différents acteurs deviennent autonomes. Il faut que le projet vive au-delà du bailleur », conclut Bernardo.

Filiales
Membres
Votre navigateur n'est pas à jour !

Votre navigateur ne permet pas l'affichage du site, veuillez le mettre à jour. Mettre à jour maintenant

×