Rapport Annuel 2019

Interne

Publié le 26/05/2020

Déconfinement : les entreprises d’Habitat en Région organisent le retour au poste de travail

Affichage des nouvelles consignes de sécurité au siège de Logirem à Marseille (13)

Reprise d’activité ? Retour dans l’entreprise ? La grande majorité des collaborateurs des entreprises d’Habitat en Région n’ont pas cessé d’exercer leur mission. En dépit de conditions parfois dégradées, celle-ci s’est maintenue pendant huit semaines de confinement. Si le télétravail est toujours à privilégier autant que possible, ceux qui ont repris le chemin de l’entreprise ont découvert de nombreux changements. La lutte contre le Covid-19 reste plus que jamais d’actualité.

Les aménagements dans les entreprises répondent aux exigences du « Protocole de déconfinement » établi par le ministère du Travail et publié le 3 mai dernier. Des consignes sont à respecter, elles s’appliquent « à toutes les entreprises du territoire national », quelles que soient la taille ou la situation géographique. Dès la publication de ce protocole, toutes les entreprises d’Habitat en Région ont travaillé à leur plan de reprise d’activité en collaboration avec leurs instances représentatives du personnel.

De nombreux échanges interentreprises ont eu lieu au sein du groupe RH Covid-19 mis en place dès le 9 mars par Alexandra Coulon, secrétaire général du Groupe Habitat en Région, et Philippe Percebois, responsable RH au GIE.  « Au sein de notre groupe RH Covid-19, toutes les entreprises ont, chaque semaine, partagé leur expérience, leurs difficultés comme leurs solutions et poser leurs questions auxquelles nous avons, je l’espère, répondu au mieux. Outre les sujets RH, c’est la solidarité entre les entreprises qui s’est renforcée dans ces circonstances inédites. L’objectif de ces points hebdomadaires est d’affronter ensemble cette crise sanitaire et d’assurer le retour en entreprise des collaborateurs en toute sécurité. », affirme Philippe Percebois.

De son côté Gabrielle Salmeron-March, directrice des ressources humaines de Logirem, affirme que « ces échanges ont permis d’intégrer rapidement les nombreux nouveaux sujets qui se présentaient et de vérifier ensemble la bonne compréhension de ce protocole pour sécuriser sa mise en œuvre ».

Ce protocole s’est traduit dans les entreprises du Groupe par des kits Covid-19 avec masques et gel, un affichage massif sur les gestes barrière et le port du masque, des plans de circulation, des horaires décalés, des bureaux redistribués ou aménagés avec des parois en plexiglass, un dispositif d’accueil du public avec une prise de rendez-vous pour réguler les flux dans les locaux et des guides spécifiques pour accompagner les salariés dans leur retour en entreprise. Si les inquiétudes persistent chez certains d’entre eux, la grande majorité des collaborateurs ont souhaité « retrouver leurs collègues » et leurs conditions normales de travail malgré ces nouvelles contraintes.

Gabrielle Salmeron March, DRH Logirem

« Cette crise sanitaire interpelle tous les pans du métier des ressources humaines, poursuit Gabrielle Salmeron-March. La santé et la sécurité des salariés bien sûr, mais aussi la formation et l’accueil des collaborateurs, l’organisation du travail, l’équilibre entre vie familiale et professionnelle, etc. Mais avant tout, c’est la collaboration étroite, dès les premiers jours, avec les partenaires sociaux qui a été un élément clé pour traverser cette crise. Le dialogue social déjà très fort chez Logirem se voit aujourd’hui renforcé, car nous avons traversé cette période main dans la main dans l’intérêt de tous. »

Quelles leçons doit-on tirer de cette crise sanitaire ?

Le télétravail a prouvé son efficacité et va même se poursuivre dans beaucoup d’entreprises bien au-delà de la période de déconfinement. Le Groupe Habitat en Région entame d’ailleurs une réflexion globale sur ce sujet. Cependant, si beaucoup d’activités peuvent s’exercer à distance grâce aux outils digitaux, qu’en est-il des relations humaines ?

« L’éloignement physique des équipes pendant huit semaines a révélé la nécessité d’être au plus près des salariés et des managers pour maintenir les liens, dans l’écoute et le dialogue. Malgré la crise et la distance, on n’a jamais été aussi présents et proches ! C’est ce lien que je souhaite conserver au-delà de cet épisode », conclut Gabrielle Salmeron-March.

Filiales
Membres
Votre navigateur n'est pas à jour !

Votre navigateur ne permet pas l'affichage du site, veuillez le mettre à jour. Mettre à jour maintenant

×