Patrimoine

Publié le 27/10/2020

Alogea mène une politique de réhabilitation ambitieuse avec le soutien de l’Union Européenne

Michel Bodevin, président d'Alogea et David Spanghero son Directeur général, ont présenté les travaux au député européen Eric Andrieu, en présence des représentants de locataires et d'élus locaux.

Le 16 octobre 2020 Alogea livrait 272 logements réhabilités à Port-la-Nouvelle, dans l’Aude en présence du député européen Eric Andrieu. Une présence qui symbolise l’investissement de l’Europe dans les projets de réhabilitation thermique du bailleur.

Dans cette commune au bord de la Méditerranée, Alogea a mené une ambitieuse opération de réhabilitation des résidences du quartier de l’Avenir. Les travaux ont été en partie financés par l’Europe et la Région Occitanie, pour un coût total de près de 9 millions d’euros. Tout ou presque a été refait dans ces logements des années 60 : réfection des réseaux de chauffage collectif, isolation thermique des façades, des toitures et des planchers, remplacement des menuiseries extérieures et des portes d’entrées des logements, remise aux normes des systèmes de désenfumage, etc. Trois ans de travaux pour faire passer l’étiquette énergétique des bâtiments de D à B, et ainsi réduire de manière significative les charges des locataires.

C’est en partie grâce au programme européen FEDER 2014-2020 que ces travaux d’amélioration ont pu être menés à bien. La subvention européenne s’élève à 22% du coût global du projet.

Le FEDER : un levier d’accélération

L’opération de Port-la-Nouvelle est la sixième de ce type réalisée par Alogea avec l’aide de l’Europe. A partir de 2014, la région Occitanie a encouragé les bailleurs à solliciter le Fonds européen de développement régional (FEDER), un fond qui s’était déjà ouvert aux bailleurs pour leurs projets de rénovation thermique lors du programme 2007-2013. Alogea s’est alors lancé à la conquête de ces financements à travers des dossiers souvent lourds à monter mais qui ont fini par payer. L’accompagnement européen a produit un effet de levier majeur sur l’accélération des projets de réhabilitation, mais aussi sur la qualité des travaux de rénovation et le nombre total de logements qui ont ainsi pu être amenés en étiquette A ou B. Associé aux prêts bonifiés de la Caisses des dépôts, aux garanties d’emprunts octroyés par les collectivités et aux fonds propres de l’entreprise, le FEDER constitue un complément de financement non négligeable.

Un programme de réhabilitation de 2 377 logements sur 12 ans est actuellement en cours chez Alogea, soit près de la moitié du patrimoine du bailleur. Sur les 85 millions d’euros nécessaire à ce programme, 8,3 millions d’euros sont d’ores et déjà fournis par les subventions européennes. A ce jour, 1 624 logements ont été rénovés ou sont en cours de travaux. Les projets menés par le bailleur audois sont souvent salués pour leur qualité, ce qui lui permet de solliciter à nouveau les subventions pour d’autres projets futurs.

Filiales
Membres
Votre navigateur n'est pas à jour !

Votre navigateur ne permet pas l'affichage du site, veuillez le mettre à jour. Mettre à jour maintenant

×