Finance

Effet de Groupe

Valérie Fournier, présidente de Habitat en Région et Olivier Mareuse, directeur des Fonds d’Epargne de la Caisse des Dépôts, ont signé ce mardi 16 mai, la convention relative à la mise à disposition d’un prêt de haut de bilan bonifié Caisse des Dépôts / Action Logement.

Quatre entreprises du Groupe associent leurs efforts d’investissement en signant avec la Caisse des Dépôts une convention de Prêt Haut de Bilan Bonifié. Particularité du dispositif : l’ensemble des fonds sera fléché vers Logirem.

« Cette convention est un acte fort pour Habitat en Région, qui illustre à lui seul une valeur fondatrice de notre Groupe : la puissance du Groupe et de sa signature au bénéfice d’un de ses membres » déclare Valérie Fournier, présidente de Habitat en Région.

En effet, le dispositif a été adapté spécialement pour le Groupe et cette action commune présente une innovation dans les méthodes de travail de Erilia, Logirem, Sia Habitat et Un toit pour tous. Car si ces quatre entreprises doivent contribuer aux objectifs d’investissements additionnels financés par les Prêts Haut de Bilan, l’ensemble des fonds sera attribué à Logirem, la filiale la plus sollicitée sur les besoins de réhabilitations, avec un logement sur deux situé dans un périmètre de Rénovation Urbaine.

Ainsi avec un apport du prêt de Haut de bilan de 57 millions d’euros, ce sont 380 millions supplémentaires qui seront investis par les entreprises du Groupe Habitat en Région, soit une hausse de 25% de la programmation sur la période 2017-2018. Ils serviront à la rénovation thermique de 2500 logements supplémentaires situés dans les résidences les plus anciennes de Logirem en PACA et d’Un toit pour tous en Occitanie et la construction de 1250 logements neufs en région PACA par Erilia et Logirem, et dans les Hauts de France par Sia Habitat.

Ce dispositif financier innovant mis en place depuis presque un an par le gouvernement en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Action Logement a pour objectif de soutenir les efforts d’investissement des bailleurs sociaux en construction et en rénovation thermique du parc existant tout en sécurisant leur financement. Il prend la forme de prêts de très long terme (30 à 40 ans), avec pendant 20 ans, un taux d’intérêt à 0 % et un différé d’amortissement.

Ne ratez rien

RESTONS CONNECTÉS :